10/04/2020

Pour un projet territorial de développement durable

En prolongement de ses travaux sur le Plan local d’urbanisme intercommunal, sur les rapports annuels de développement durable de la communauté urbaine, et au sein de ses ateliers (patrimoines, alimentation, acteurs économiques), le Conseil de développement durable (CDD) envisage de proposer à la future équipe communautaire un document de référence porteur des orientations permettant de concevoir un véritable projet de développement durable.

Partant du triple constat que :

  • Depuis la fin de l’Agenda 21 aucun document de référence ne permet à la communauté urbaine Creusot Montceau de concevoir une politique coordonnée de développement durable

  • Le Projet d’aménagement et de développement durable auquel le CDD a contribué ne trouve pas toutes ses traductions dans le Plan local d’urbanisme intercommunal (PLUI), mais pourrait constituer le cadre d’un projet territorial,

  • Au-delà des actions ponctuelles ou sectorielles (Plan climat air énergie territorial, Territoire zéro déchet zéro gaspillage, entre autres) les choix communautaires auraient besoin de s’inscrire dans un projet global et cohérent en matière de développement durable ;

Il nous paraît opportun et nécessaire de proposer à la future équipe communautaire un document de référence porteur des orientations permettant de concevoir un véritable projet de développement durable.

Ce document et ce projet pourraient s’articuler autour de quelques idées clés :

  • la mise en œuvre des grands principes du développement durable en respect des quatre domaines qui le caractérisent (environnement, économie, social et culturel),

  • la notion de territoire d’abord, prenant en compte la spécificité de notre communauté : à la fois urbaine et rurale, industrielle et agricole,

  • la nécessaire mobilisation de tous les acteurs de ce territoire,

  • l’intégration essentielle et la prise en compte, effective et dynamique, de la démocratie participative,

  • le développement de ce choix comme axe prioritaire de toutes les actions et programmes,

  • le repérage de quelques « sujets prioritaires »,

  • la recherche de cohérence et d’articulation entre les grands éléments (PLUI // PCAET par exemple),

Pour entrer dans une phase opérationnelle, le CDD avait finalisé et échéancé ses travaux, après les élections municipales qui nous imposent une obligation de réserve, en avril, mai et juin 2020.

Des contributions spécifiques ont été sollicitées de rapporteurs désignés, au titre des principaux ateliers et groupes de travail de notre conseil.

Nous avions prévu quatre séances d’auditions de personnes non membres du CDD :

  • représentants de divers collectifs et organisations du territoire,
  • acteurs de la jeunesse,
  • acteurs de la formation et de l’insertion,
  • experts du développement territorial durable et personnalités locales

Les évènements liés à l’épidémie de Covid-19 (confinement et arrêt des activités, perturbations conséquentes sur les élections et la mise en place des exécutifs municipaux et communautaire) nous ont contraints à reporter nos rendez-vous à une date ultérieure.

Nous avions programmé par ailleurs, dans le cadre des Journées européennes du développement durable, deux cafés rencontres qui auraient été l’occasion d’échanger autour d’un verre entre citoyens des idées pour un avenir durable du territoire. Ce n’est que partie remise et vous y serez les bienvenu(e)s !

Pour en savoir plus sur les travaux du
Réferentiel développement durable :